Couv_LCDF

J’ai comme l’impression que mon passage à La Chaux-de-Fonds s’apparente à n’importe lequel des épisodes de ma vie mouvementée : l’impression de voir une jolie façade, et de se retrouver jetée dans une arrière-cour miséreuse, à soigner les damnés de ce monde. Tout est beau, majestueux, moderne, réglé comme un métronome. Sauf que.


Aujourd’hui encore, les grévistes ont essuyé les plâtres. Les militaires du colonel Robert se sont mêlés aux policiers pour donner le change. Au moins, je mets à profit mes connaissances médicales ; ici, personne ne refuse mes soins au prétexte que je ne suis pas médecin. Si au moins mon ami Favre n’était pas devenu fou, il aurait pu me prêter main forte pour recoudre ou cautériser les plaies.


En socialiste convaincue, je m’attendais au Grand Soir en constatant la ferveur de la lutte. Ici, les ouvriers viennent de tous les pays, et mon idéal de fraternité universelle, pacifique, faiblit à mesure que j’entends les cris, les brimades, les coups et les détonations. Encore aujourd’hui, j’ai soutenu la femme de Zappa, cet épouvantable macho qui la bat comme du beurre, et qui me fait désespérer en l’homme.


Le blessé qui vient de m’arriver gémit. Dans ses élucubrations, il parle du spectre de la villa Gallet. Sa consomption semble le faire délirer. Et si notre cause se résumait à cela, aux gémissements de morts qui auraient tout perdu ?

Récit trouvé dans la correspondance personnelle d’Angèle Lopez,
sage-femme de passage à La Chaux-de-Fonds

Avec ce supplément patrimonial consacré à la cité horlogère Suisse La Chaux-de-Fonds, Crimes s'affranchit des frontières françaises et propose pour la première fois une nouvelle façon d'appréhender le jeu de rôle, en l'enrichissant d'une dimension touristique via la découverte d'un patrimoine régional. 

Fruit d’une collaboration franco-suisse initiée par Lionel Jeannerat, il témoigne du travail mené par l’association Swiss Made Jdr pour concrétiser un projet ambitieux qui déborde de la simple publication papier, avec la volonté de promouvoir le jeu de rôle non plus seulement comme un simple jeu pour amateurs avertis, mais aussi comme moyen de découverte originale de la ville.

La première partie est constituée d'une présentation de La Chaux de Fonds à la Belle Epoque, avec son industrie, son esprit bien particulier et les communautés qui la composent, assortie d'une description détaillée de la ville avec ses différents quartiers, photos d'époque et plan à l'appui. 

La seconde partie est un scénario inédit se déroulant dans la cité horlogère, alors en proie à la grève des maçons et à l'occupation militaire de la ville pour éviter les débordements. Appelés sur place pour venir en aide à un vieil ami, ils vont se retrouver mêlés à une sordide affaire de meurtre et seront confrontés à la déchéance et à la folie.

Contenu

  • Le contexte historique de La Chaux-de-Fonds, la métropole horlogère suisse, dans cette année mouvementée de 1904 qui voit les fondements de sa concorde sociale vaciller.
  • Un scénario complet mettant en scène une figure historique locale, le docteur Favre, aux prises avec de féroces détracteurs, sur fond de grève des ouvriers maçons.
  • Quelques caméos de célébrités locales dans leurs propres rôles, dont le mentor de Le Corbusier et Benito Mussolini.
  • Des lieux typiquement chaux-de-fonniers comme la villa Gallet ou le Pod.
  • Cinq personnages prêts à jouer pour dissiper les sombres mystères de ce cadre inédit.

Caractéristiques

  • Prix : 15€
  • ISBN : 978-2-36286-005-8
  • Couverture souple couleur, dos carré collé
  • 80 pages noir et blanc, 16x24cm
  • 1ère impression à 500 exemplaires

Téléchargement

DRYH_pages

Crédits

Idée originale et Direction éditoriale :
  • Yann Lefebvre
Textes :
  • Lionel Jeannerat
Maquette et graphismes :
  • Christophe Chaudier,
  • Nathan Jucker
Illustration de couverture :
  • David Chapoulet
Illustrations :
  • Nathan Jucker
  • Chares L'Eplattenier